Biomnis - Lyon

Les travailleurs exigent des augmentations de salaires

Brève
09/04/2018

Les grévistes de Biomnis le 5 avril

     Sur un effectif d’environ 650 personnes, 70 à 80 salariés de la société Biomnis à Lyon ainsi qu’une quarantaine du site parisien ont fait, jeudi 5 avril, leur deuxième débrayage pour exiger des augmentations de salaires.
     Le groupe Eurofins, dont Biomnis fait partie, avec 3 milliards de chiffre d’affaires, proposait au départ 0,2 % d’augmentation générale, puis annonçait faire « évoluer significativement ses propositions » (sans rire) à 0,4%. Les salariés, surtout des femmes, rassemblés devant le siège lyonnais, ont tous refusé que des augmentations individuelles soient envisagées et exigé que l’enveloppe globale du budget soit intégralement versée en augmentation générale.
     Vendredi matin la direction annonçait 0,66% d’augmentation générale et 0,33% en augmentation individuelle, ainsi qu’une prime de 200 euros, ce qui paye de fait le temps de grève. Un petit recul qui ne satisfait personne, mais a montré à cette direction arrogante que les salariés, même minoritaires, savaient se mobiliser. Et l’assemblée générale de la semaine du 9 avril décidera de la mobilisation à venir.