SUEZ – Feyzin (Rhône)

Les travailleurs relèvent la tête

Brève
12/07/2019

Les grévistes de l'entreprise Suez de Feyzin, en juillet 2019

     Les salariés d’une petite entreprise de 53 salariés du groupe Suez, spécialisée dans le recyclage, principalement des réfrigérateurs, viennent de faire grève deux semaines pour 150 euros de plus par mois - la plupart étant payés à peine au dessus du SMIC - et l’amélioration des conditions de travail, qui sont lamentables.

    Pendant leur mouvement ils sont allés s’adresser à des salariés d’autres unités du groupe, ont distribué des tracts devant une usine chimique voisine ainsi qu’aux ronds-points, dénonçant « des salaires de misère, le travail galère et le mépris patronal au quotidien ». Le barbecue organisé a rassemblé en plus des grévistes de nombreux militants syndicaux des alentours.

    Jeudi 11 juillet, les discussions en étaient toujours à 30 euros d’augmentation générale avec des incidences sur des primes liées au salaire de base ainsi qu’avec effet rétroactif au 1er février, ce qui paie en partie les heures de grève. La majorité des salariés a décidé de continuer le mouvement de grève à nouveau lundi pour laisser le temps du week-end à la direction de « réfléchir » aux propositions faites du paiement des jours de grève… Depuis neuf années d’existence du site, c’est la première fois que les salariés relèvent la tête collectivement. En étant unis face à la direction, ils ont réussi à la faire un peu reculer, même si c’est loin du compte, malgré la puissance du groupe Suez.