Grenoble

Liberté de circulation et d’installation pour tous !

Brève
17/09/2022

Samedi 17 septembre, un rassemblement était organisé devant la préfecture puisque c’était la date anniversaire du départ, il y a deux ans, d’un groupe de 11 marcheurs sans-papiers vers Paris, pour exiger leur régularisation. D’autres cortèges de différentes villes étaient partis eux-aussi pour converger à l’Elysée un mois plus tard.

Sur ces 11 sans-papiers, 4 ont été régularisés en décembre 2021. Les 7 autres devaient suivre, le préfet ayant assuré une « étude bienveillante des dossiers ».  Mais les choses ont traîné, la préfecture s’est dite débordée avec l’accueil des Ukrainiens… tant et si bien qu’ils attendent toujours ! Ils ont même reçu en juillet, (comble de la bienveillance !)  des OQTF et pour l’un d’entre eux une interdiction de retour pendant trois ans !

Alors tous les présents au rassemblement ont réaffirmé leur exigence que ces travailleurs sans-papiers  les obtiennent, ainsi qu’un toit décent car les conditions d’hébergement actuelles sont indignes. Ils ont aussi dénoncé les conditions d’exploitation sordides, comparées à de l’esclavage moderne, de ceux qui, pour survivre, doivent travailler clandestinement. 

 

Les dernières brèves