Famar - Saint-Genis-Laval (Rhône)

Menace de fermeture par un fonds vautour

Brève
23/06/2019

Quand l'usine Famar était à Saint-Fons, et s'appelait Rhône-Poulenc Spécia

     L'usine Famar, qui produit des médicaments pour un certain nombre de grands groupes pharmaceutiques comme Sanofi ou Merck, est mise en redressement judiciaire depuis le début du mois de juin.

     Jusqu'en 2004, cette entreprise faisait partie du groupe Sanofi, qui l'a vendue pour 2 euros à un groupe grec, Famar, spécialiste dans le façonnage des médicaments. C’était tout bénéfice pour Famar qui a encaissé les bénéfices sans rien investir, usant jusqu'au bout les équipements. Avec la crise de 2008, Famar s'est retrouvée fortement endettée auprès des banques. Ces dettes ont été récemment rachetées par un fonds américain KKR.
     Pour ce fonds vautour, l'idée était de revendre les différentes usines. Cela est vrai en particulier à Saint-Genis-Laval, dont le groupe veut se débarrasser rapidement. Alors que plusieurs centaines de médicaments sont en rupture de stock dans les pharmacies, on voit que le but de KKR et au delà des grands groupes pharmaceutiques donneurs d'ordre, n'est pas de produire des médicaments utiles à la population mais de faire des profits immédiats.
     Quant aux salariés de l'entreprise, ils n'ont pas dit leur dernier mot. 

Les dernières brèves