Riom (Puy-de-Dôme)

Non aux licenciements chez MSD-Chibret

Brève
14/11/2019

Mardi 12 novembre, la direction du site de MSD-Chibret de Mirabel à Riom (63) a annoncé un projet de "réorganisation" qu'elle veut effectif à l'été 2020. Elle prévoit la suppression de plus de 300 emplois : 216 CDI sur 584, auxquels s'ajoutent une centaine de CDD et intérimaires. De plus, la direction souhaite céder l'usine à un repreneur sinon le site fermerait.

Les salariés sont abasourdis et en colère. Et il y a de quoi. Le site MSD-Chibret de Mirabel est l'un des principaux sites en Europe appartenant au géant américain de la pharmaceutique, Merck Sharp & Dohme (MSD) qui emploie près de 70 000 salariés.

Une fois de plus, dans le monde capitaliste, ce sont les emplois qui sont la variable d'ajustement. Sous prétexte "d'une baisse continue des volumes " et "d'une sous-utilisation des lignes de production", le richissisme trust de la pharmacie s'en prend aux salariés qui ont pourtant fait la fortune de ses actionnaires. Quand les affaires vont bien, les salariés n'ont droit qu'à suer sang et eau. Dès que les affaires sont prétendues aller moins bien, ce sont encore les salariés qui payent par la perte de leur emploi. C'est d'autant plus révoltant que les trusts pharmaceutiques ont toujours des chiffres d'affaires mirobolants ! Non aux licenciements ! Ce sont aux actionnaires de payer sur leurs profits accumulés !

Les dernières brèves