Roussillon (Isère)

Paracétamol : l’État investit, les actionnaires encaissent

Brève
08/07/2021

     Le groupe Seqens vient d’annoncer l’ouverture d’un nouvel atelier ultra-moderne de production de paracétamol, sur la plateforme chimique de Roussillon, là où le groupe Rhodia avait fermé un atelier vétuste produisant la même molécule en 2008, en supprimant 45 emplois. Si ce nouvel atelier va créer quelques emplois, les vrais gagnants seront bien les géants de la pharmacie comme UPSA et Sanofi qui vont obtenir la matière active du paracétamol pas cher aux frais de l'État.

     Car si les patrons jugent ça rentable aujourd’hui, c’est que l’argent public financerait 35 % des 100 millions d’investissement à travers le plan de relance (d’après FranceTvInfo), pour soutenir la démagogie gouvernementale du « produisons en France ». Ensuite ce sont bien les propriétaires privés qui prendront toutes les décisions et qui empocheront les bénéfices. Et on nous dira qu’il n’y a pas d’argent pour l’éducation ou pour les hôpitaux.

Sur le même sujet