Michelin

Parole d'entrepreneur, parole de menteur

Brève
23/01/2021

Une des justifications de F. Menegaux, président de Michelin, pour faire accepter les 2 300 suppressions de postes, est qu'il va créer de nouveaux emplois en "développant de nouveaux projets d'activités à forte valeur ajoutée." C'est dans ce cadre qu'il a mis en place avec Fives, en 2016, la coentreprise Addup dans l'impression 3D métallique.

Eh bien l'Etat vient de valider un plan de 63 suppressions de postes sur 279 dans cette filiale, dont 24 à Cébazat.

Avec 1,7 milliard de bénéfices en 2019, Michelin aurait les moyens de maintenir tous les emplois. Mais il est plus sensible au maintien des dividendes de ses actionnaires.

Les dernières brèves