Crèches

« Pas de bébés à la consigne »

Brève
03/02/2021

     Ils étaient 250 à Lyon, une cinquantaine à Saint-Étienne : comme un peu partout en France, des travailleurs des crèches – municipales comme associatives – ainsi que des parents solidaires, se sont rassemblés pour dénoncer les dégradations des conditions d'accueil des bébés : le taux d'encadrement va passer d'une professionnelle pour cinq bébés à un pour six, la surface minimale par bébé va baisser de 7 m² à 5,5, et le nombre de travailleurs qualifiés par rapport aux non qualifiés va diminuer.

     Des crèches aux Ehpad en passant par les écoles, c'est à tout âge que la dégradation des services publics se fait sentir, pour les travailleurs comme pour les usagers.

Les dernières brèves