Lyon – ESL ex-SOFRES

Patrons voyous

Brève
07/01/2021

Affichettes de la grève de 2017

L’entreprise de sondage ESL (ex-SOFRES à Lyon) est aujourd’hui menacée de liquidation judiciaire. C’est l’aboutissement d’un plan bien huilé mis en place par le richissime groupe Kantar (30 000 salariés) pour se débarrasser du site de Lyon. En 2018, Kantar l’a ainsi revendu à l’affairiste Hichem Guerfali, patron d’ESL, qui possède des sites en Tunisie et à Nice. Dans ce dernier site, le travail est assuré par des sondeurs vacataires, moins bien payés et plus corvéables que ceux de Lyon, qui ont pour moitié le statut d’enquêteur en CDI.

Le covid et la crise ne sont pour rien dans ces licenciements : ils sont uniquement dus à la rapacité de Kantar, qui a ainsi sous-traité la fermeture du site. Guerfali et ESL n’en sont pas à leur premier mauvais coup : la même bande organisée a ainsi fermé un site BVA en 2012 à Montreuil. Kantar comme Hichem Guerfali veulent toujours plus d'argent. Chez les salariés, l’amertume est grande. Elle pourrait se changer en colère, tant la rapacité de ces patrons est écœurante.

Les dernières brèves