Solystic – Alixan (Drôme)

Prendre sur les profits pour maintenir emplois et salaires

Brève
08/07/2020

     La direction de Solystic, une entreprise qui fabrique des machines de tri de lettres ou de colis, a annoncé la semaine dernière un plan de 62 licenciements en France, soit 15 % de l’effectif, dont 45 sur le site d’Alixan. En plus, 27 travailleurs du site de Bagneux en Ile-de-France se verraient imposer une mutation dans la Drôme, et que se passera-t-il pour ceux qui refuseront ?

     Le prétexte avancé est la baisse des commandes. Mais Solystic appartient au géant américain de l’aéronautique, de la défense et de l’électronique Northrop Grumman, dont les actionnaires ont profité de dividendes en hausse ces dernières années : +90 % entre 2014 et 2019. Quand Solystic a eu des réserves financières, Northrop a exigé qu'elle rachète elle-même une part de ses propres actions pour les détruire et en faire monter la valeur pour Northrop.

     Alors les travailleurs n’ont pas à accepter de servir de variable d’ajustement. Northrop doit prendre sur les profits passés et présents, sur la fortune accumulée par ses actionnaires pour maintenir les emplois et les salaires complets, quitte à réduire le temps de travail si l’activité ralentit.

 

Les dernières brèves