Solvay - Saint-Fons (Rhône)

Prime de fin d'année, l'augmentation des salaires reste à l'ordre du jour !

Brève
20/12/2018

     Suite aux annonces de Macron, l’entreprise chimique Solvay propose une prime de fin d’année d’un maximum de 600 euros bruts. Cette prime ne concernerait que les salariés avec un contrat Solvay et laissera de côté les travailleurs des entreprises sous-traitantes qui ont les plus bas salaires. Ils assurent pourtant le conditionnement, la logistique, la maintenance, le nettoyage et la sécurité dans toutes les usines ou établissements du groupe.

     Autre arnaque, cette prime ne coûterait que 2,5 millions d’euros, soit à peine 0,15 % des 1,725 milliard d’euros du résultat brut des 9 premiers mois de l’année. Et, cerise sur le gâteau, Solvay propose le gel de la prime de vacances et des cotisations patronales du régime de prévoyance pendant 9 mois… avec ce tour de passe-passe, Solvay va récupérer autour de 3 millions d'euros, plus que le coût de la prime.

     Si cette prime est mieux dans le porte-monnaie des travailleurs que dans les poches du patron, elle ne règle pas la question des salaires qu’il faut dans tous les cas augmenter et indexer sur les prix.