Toray films Europe– Saint-Maurice de Beynost (Ain)

Rattrapage de salaire imposé par la grève

Brève
12/05/2022

Après le vote de la reprise

Après 4 jours de grève et l'arrêt complet de quatre lignes de production, les ouvriers et techniciens grévistes de l'usine Toray ont voté la reprise du travail. Sous la pression des grévistes, la direction a concédé une augmentation générale de 78 euros bruts, rétroactive au 1er janvier, qui s'ajoute aux 22 euros qu'elle avait eu le culot de proposer au titre des augmentations annuelles 2022. Elle a également porté de 350 à 850 euros la prime qui sera versée en juillet.

Les travailleurs ont pu imposer au patron leur propre calendrier pour discuter des salaires. Et l’unité entre les ouvriers postés en 5x8 et les techniciens à la journée est un autre acquis de cette grève.

Bien sûr, les 100 euros d'augmentation seront très vite rattrapés par l'inflation qui s'envole et qui s'annonce durable. Les grévistes en sont bien conscients. En décidant de reprendre tous ensemble, beaucoup ont voulu affirmer qu'il fallait se tenir prêts à repartir en grève dans les prochains mois si les prix continuent de grimper.

Les dernières brèves