Agglomération de Grenoble

Syntertech, la colère monte

Brève
18/07/2019

Les grévistes de Syntertech devant le tribunal à Grenoble

Mercredi 17 juillet, pour la troisième fois depuis l’annonce de la mise en liquidation de leur entreprise, des grévistes de Syntertech se sont rassemblés devant le tribunal de Grenoble, à l’appel de la CGT.

Depuis des mois, les travailleurs attendent un repreneur pour cette entreprise sous-traitante de l’automobile. La justice a encore prolongé les délais pour permettre d’étudier les offres d’éventuels repreneurs dont les travailleurs ne connaissent ni les noms, ni les conditions de reprise et si reprise il y a. Secret industriel, leur dit-on, sans honte ! Trois cent familles sont menacées mais l’ex-patron Thierry Morin, actionnaire principal, s’est dégagé de toute responsabilité, aidé par l’Etat et la justice complices.

Bien des travailleurs partagent le sentiment de se faire mener en bateau et savent que seule leur colère et leur mobilisation obligeront tous ces margoulins à répondre à leur propres revendications.

Les dernières brèves