EHPAD "Les Girondines" (Lyon)

Un débrayage pour dé-confiner la prime

Brève
17/11/2020

Débrayage à l'Ehpad "Les Girondines" le 16 novembre 2020

     Depuis le mois d'août, les salariées de cet EHPAD réclamaient le paiement égal et intégral de la "prime Covid" : 1500 € pour un temps plein.

     Les plus précaires n'avaient rien touché. De plus, la direction déduisait de cette prime, une autre prime, de 500 €, qu'elle avait déjà versée précédemment. Pourtant, l'ARS a versé à la structure les sommes correspondant à la "prime Covid".

     Pendant plusieurs mois, la direction a tout fait pour gagner du temps : promesses, divisions, etc. Mais ces travailleuses se sont organisées, ont décidé un débrayage pour lundi 16 novembre à la relève, et fait venir la presse. Elles menaçaient de partir en grève complète. Au dernier moment, la direction acceptait de rendre les 500€ déduits et de revoir la liste des précaires présentes en mars-avril pour qu’elles touchent la prime.

        Elles ont vérifié qu'en se serrant les coudes, elles sont une force. Ce sera utile à l'avenir car une prime ne fait pas tout.

 

Les dernières brèves