Bayer -Villefranche-sur-Saône

Une ministre au service des patrons

Brève
18/11/2019

Le piquet de grève devant Bayer à Villefranche/Saône en février 2019

     La DIRECCT (Inspection du Travail) vient de remettre en cause la précédente décision d’une inspectrice du travail, qui avait validé le licenciement du délégué syndical du site de Bayer  à Villefranche-sur-Saône. C’est le 10 décembre 2018 que le groupe Bayer avait enclenché cette procédure de licenciement, pour se débarrasser d’un militant combattif. Suite à cela, un conflit de plus de trois mois avait opposé les travailleurs de l’entreprise à leur direction, avec piquet de grève à l’entrée du site, jusqu’à ce que l’inspection du travail donne son accord pour le licencier.

     La DIRECCT estime aujourd’hui que les faits reprochés au délégué syndical ne justifiaient pas une telle mesure, que c’était le militant syndical qui était visé, que rien ne justifie un licenciement pour faute et préconise un avis négatif. Mais la ministre du Travail, Mme Pénicaud, a malgré tout donné raison à la direction de Bayer.

     C’est inique, mais pas étonnant de la part de quelqu’un qui avant d’être ministre a eu une longue carrière au service des grands groupes… ancienne directrice adjointe de Dassault, ancienne DRH du groupe Danone et on en passe. Tous les gouvernements prennent des ministres qui alternent entre le privé et le public : pas surprenant puisque leur rôle, c’est d’être au service de la bourgeoisie !

Les dernières brèves