CHU de Grenoble

Une ministre entre hypocrisie et cynisme

Brève
20/12/2017

Lors d'une grève en 2009

Interpellée sur le dramatique suicide d'un médecin, survenu courant novembre, la ministre de la Santé vient de dénoncer des "situations graves de harcèlement" au sein du CHU. Une manière pour elle de taire la dégradation très importante des conditions de travail dénoncée depuis des mois, voire des années, par tout le personnel de l'hôpital, des femmes de ménage jusqu'aux médecins.

La ministre prétend aujourd'hui vouloir combattre le "harcèlement", mais elle prévoit 1,2 milliard d’économies supplémentaires sur le budget des hôpitaux en 2018. C'est donc une nouvelle dégradation qui est annoncée ! Une politique révoltante et criminelle.