AESH – Académie de Lyon

Une régression et des licenciements inacceptables

Brève
26/11/2020

     Dans l'académie de Lyon (Rhône, Loire, Ain), 26 AESH (Accompagnants d'élèves en situation de handicap) vont être licenciés. Ils ont refusé de signer un "avenant" à leur contrat, dégradant leurs conditions de travail.

     Auparavant, ces AESH avaient un emploi du temps fixe. Ils pouvaient ainsi non seulement s'organiser pour les déplacements, mais cela permettait de mieux suivre les enfants handicapés dont ils avaient la charge. À présent, ils sont attachés à une zone, et donc peuvent être envoyés du jour au lendemain dans une école plus lointaine, et pourront avoir à s'occuper de plus d'enfants dans une même semaine. Par exemple, un AESH de Saint-Étienne pourra être envoyé à Bourg-Argental, à plus d'une demi-heure d'une route peu sûre. Et, avec à peine plus de 800 € de salaire, tous ne disposent pas d'une voiture.

     Attaquer les conditions de travail des AESH, licencier ceux qui ne veulent ou ne peuvent s'y résigner, dégrader l'accompagnement des élèves handicapés, un bon exemple de "l'école inclusive" prétendument chère au ministre.

Les dernières brèves