Arkema – Pierre-Bénite (Rhône) :  Une sanction de trop

Echo d'entreprise
19/09/2021

     Depuis plusieurs mois dans l’usine des sanctions tombent pour un oui ou pour un non, allant d’un avertissement à la mise à pied.

     Alors quand mercredi 15 septembre le licenciement d’un salarié a été annoncé pour « comportement menaçant vis-à-vis d’autres salariés », des travailleurs postés ont fait le tour des installations et entraîné les hésitants à se mettre en grève contre cette sanction privant un salarié de son gagne-pain et jugée choquante. La grève a continué pendant cinq jours, entraînant l’arrêt total des installations.

     Une mise en garde salutaire, et qui coûte cher à cette direction arrogante qui croyait avoir les mains libres pour faire ses mauvais coups.