CHU Estaing (Clermont-Ferrand)

Une situation qui va s'aggraver au Service des Urgences pédiatriques

Brève
25/10/2021

Interrogé par le quotidien régional, le chef de service des Urgences pédiatriques fait part de son inquiétude avec l'arrivée de la prochaine réforme du financement des urgences pédiatriques.

Celle-ci va aggraver une situation déjà très tendue en moyens humains et matériels. Les budgets devant être octroyés en fonction de l'âge des patients, les services s'occupant des plus jeunes auront donc désormais encore moins. "Dans notre service, nous avons un absentéisme qui approche 25 %". Les enfants qui ne pourront être accueillis devront être redirigés vers d'autres hôpitaux, y compris hors Région, malgré l'urgence vitale.

Financer l'hôpital "quoiqu'il en coûte" n'a jamais été la priorité des gouvernements, plus attentifs à la santé des affaires et des actionnaires qu'à la santé de la population.

Les dernières brèves