Usine Solvay Saint-Fons (Rhône)

Une victoire pour les travailleurs sous-traitants de Rhenus

Brève
23/04/2021

     A l’usine chimique Solvay de Saint-Fons, une petite quarantaine de travailleurs du sous-traitant Rhenus, qui s’occupent de la logistique, du conditionnement et de l’expédition des produits, se sont mis en grève mardi 20 avril. Partie des expéditions, la grève s’est rapidement étendue à presque tous les travailleurs Rhenus de l’usine, pour exiger une prime mensuelle de 100€ net.
     La colère grandissait depuis longtemps. Elle était proportionnelle à l’augmentation de la charge de travail. Alors qu'il fanfaronnait le matin, le patron de Rhenus a dû reculer au bout d'une journée : il a lâché une prime de 80 euros plus 45 euros brut, plus l'intégration sur le salaire de base d'une prime existante de 200€ brut, ce qui n’est pas négligeable, et le payement de la journée de grève.
     Les grévistes sont fiers d'avoir fait reculer leur patron et le donneur d’ordre Solvay. Comme l’a dit l'un d'entre eux : Rhénus a été vaincu par KO !

Les dernières brèves