HCL - Lyon

Urgence à l’hôpital

Brève
28/05/2019

La manifestation du 27 mai 2019

     Des soignants des services d’urgences des hôpitaux Lyon-Sud, Edouard Herriot et Femme-Mère-Enfant se sont rassemblés lundi 27 mai devant la direction des Hospices Civils de Lyon. C’était pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail et réclamer des augmentations d’effectifs à la mesure de l’augmentation de la charge de travail. Ils réclament aussi 300€ d’augmentation de salaire mensuel net.

     Une délégation de quinze d’entre eux a été reçue par le secrétaire général des HCL. Deux postes ont été promis à l’HFME, 11 ouvertures de lits - sans augmentation de l’effectif (!) à HEH - ce qui déjà, suite à la mobilisation du printemps dernier, s’était révélé impossible à gérer. Quant aux salaires, la direction s’est retranchée derrière la responsabilité du ministère.

     Si les urgences sont les premiers services à se mobiliser, l’aggravation de la situation est sensiblement la même pour tous à l’hôpital. La dégradation générale des services à la population est la conséquence de la politique gouvernementale de cadeaux par dizaines de milliards au patronat. C’est donc une mobilisation d’ensemble, dépassant les seuls services des urgences qui sera nécessaire pour les faire reculer.