La liste "Lutte ouvrière - faire entendre le camp de travailleurs" a présenté ses colistiers, à Moulins (Allier)

Article de presse
28/02/2020

Philippe Ourtteryck conduira la liste "Lutte ouvrière-Faire entendre le camp des travailleurs" à Moulins © François-Xavier GUTTON

Comme en 2014, la liste Lutte ouvrière à Moulins entend « faire entendre le camp des travailleurs ». Conduite par Philippe Outteryck, ancien de JPM, elle espère faire mieux que les 5,4 % de 2014 et avoir « un ou deux élus ».

« Notre liste est issue du mouvement des Gilets Jaunes, de celui des travailleurs des hôpitaux et des Ehpad, des manifestations contre la loi Macron sur les retraites. Nous voulons faire entendre la colère de la rue dans les urnes ». Ainsi se présente la liste « Lutte ouvrière - faire entendre le camp des travailleurs », conduite par Philippe Outterycke, 49 ans, ouvrier chez JPM jusqu’à sa fermeture en 2013.

Portée par les derniers mouvements sociaux

Celui-ci a présenté ses colistiers jeudi soir, aux Mariniers. Une liste de 33 noms avec « beaucoup d’habitants des quartiers sud et des sans emploi qui galèrent depuis des années », à laquelle les récents mouvements sociaux donne l’ambition de faire mieux que les 5,4% obtenus en 2014 (la tête de liste était alors Liliane Michaud, en deuxième position cette année).

Philippe Outteryck se veut réaliste : « Nous ne prendrons pas la mairie, mais avoir un ou deux élus au conseil municipal permettrait de donner la parole à des personnes que l’on n’entend pas d’habitude ».
Si la liste moulinoise (l’une des 260 listes Lutte ouvrière en France, l’une des deux dans l’Allier avec Montluçon) reprend les classiques revendications (les travailleurs contre le grand patronat, la population contre les multinationales de l’eau, du gaz ou de l’électricité), elle s’intéresse aussi à l’évolution de sa ville.

Transports en commun, logements sociaux, stationnement, emploi

Favorable au deuxième pont, elle pointe « de grosses lacunes telles en matière de transports en commun (Lutte ouvrière veut une meilleure gestion des parcours, la gratuité des bus), de services de santé, d’aménagement des quartiers (« il faudrait demander leur avis aux habitants »), de logement social (« les immeubles se dégradent et on fait payer les réparations aux locataires, les loyers sont trop chers »), de stationnement (« le stationnement payant fait crever le centre-ville »), de sécurité (« des éducateurs dans les quartiers, c’est mieux que des caméras de vidéosurveillance ») et d’emploi (« Moulins a perdu un millier d’emplois en dix ans, avec les fermetures de JPM, de la base Intermarché, entre autres »).
La liste conduite par Philippe Outteryck se défend de faire de la politique politicienne : « On rencontre les électeurs toute l’année, pas seulement pendant la campagne électorale ».

 

Pascal Larcher - La Montagne Moulins

Lire l'article en ligne