Municipales Valence :  Lutte ouvrière aura bien une liste pour les municipales !

Article de presse
12/02/2020

Adèle Kopff est officiellement candidate aux élections municipales à Valence. Photo Le DL/C.B.

Depuis quelques semaines, la bataille des élections municipales mettait aux prises cinq candidats à Valence. Mais ce mercredi 12 février, une sixième force s’ajoute aux débats : Lutte ouvrière a coché la cinquantaine de noms nécessaires pour présenter une liste, qui devrait être déposée vendredi 14 février. Il s’agira d’une première à Valence.

Autre première pour l’élection à venir dans le chef-lieu de la Drôme : la présence d’une femme comme tête de liste. Car sans grande surprise, c’est Adèle Kopff qui représentera le parti et la liste “Lutte ouvrière : faire entendre le camp des travailleurs” face au maire sortant Nicolas Daragon (LR, Si bien ensemble), Olivier Amos (RN, Au service des Valentinois), Alain Auger (LREM, Ambition Valence), Florent Mejean (PS, Printemps Valence) et Michel Quenin (LFI, Valence en commun).

Cette sixième candidature symbolise encore, si besoin était, la scission de la gauche à Valence. « Nous ne sommes pas du tout sur le même terrain que les autres candidats de gauche, qui veulent changer les choses par les institutions. Nous, ce n’est pas le cas », affirme Adèle Kopff.

La liste sera composée de novices en politique, « d’ouvriers, d’auxiliaires de vie, d’enseignants » et ambitionnera « d’envoyer au conseil municipal des représentants des travailleurs issus de leurs rangs, pour être les relais de leurs mobilisations ».

 

Thibaut CARAGE

© Le Dauphiné Libéré (12/02/2020) - Droits de reproduction et de diffusion réservés