Bourg-en-Bresse | Municipales 2020 :  Lutte ouvrière : plaidoyer pour une démocratie des travailleurs

Article de presse
07/03/2020

Sylvain Cousson (à droite au fond de la salle) est la tête de liste pour Lutte ouvrière. Photo Progrès /Mathilde VILLEMINOT

Les candidats du parti aux prochaines élections municipales ont tenu une réunion publique, samedi 7 mars, en fin de journée. Ils appellent les électeurs issus de la classe ouvrière à « reprendre le contrôle de la société ».

Les membres de la liste de Lutte ouvrière, présente à Bourg-en-Bresse pour les élections municipales de dimanche 15 mars, ont tenu une réunion publique, ce samedi 7 mars, à la maison des associations. Pas de micro ni de meeting pompeux, mais la rencontre d’une dizaine de personnes décidées à échanger sur la lutte contre le capitalisme. « Nous sommes là pour faire entendre le camp des travailleurs et pour dire que les ouvriers, les gens de la base, doivent reprendre le contrôle de la société, a lancé Sylvain Cousson, tête de liste, en préambule. Nous sommes fiers de présenter des colistiers qui viennent de différents quartiers, de différentes origines, actifs ou retraités. Mais nous ne sommes pas là pour faire un catalogue de promesses électorales. »

Soutenir les mobilisations

Parmi les axes majeurs mis en avant dans cette campagne, l’idée de permettre aux gens de s’organiser dans la lutte. « Si nous sommes élus, nous proposons que la municipalité soit un point d’appui pour soutenir les mobilisations avec, par exemple, la mise à disposition de salles pour les grévistes ou encore par la réquisition de logements, a indiqué Maud Lépagnot, candidate. Nous voulons proposer une démocratie ouvrière. »

Les colistiers souhaitent aussi profiter de cette dernière semaine de campagne pour multiplier les rencontres avec les habitants et écouter leurs préoccupations comme les fins de mois difficiles. « Nous ne voulons pas des thèmes imposés dans cette élection, comme celui de la sécurité. De quelle sécurité parle-t-on ? De celle d’avoir du boulot, d’avoir à manger dans son frigo ? », a asséné Sylvain Cousson. Prochain rendez-vous avec les Burgiens, le marché des Vennes, ce dimanche 8 mars.

Mathilde VILLEMINOT

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Le Progrès

Lire l'article en ligne