Évian-les-Bains - Élections municipales :  Michelle Bally conduit la liste Lutte ouvrière

Article de presse
02/02/2020

Photo C/B

Pourquoi menez-vous une liste à Évian ?

« À travers cette candidature, je souhaite faire entendre le camp des travailleurs dont on n’entend jamais parler à Évian, avec l’impression qu’ils n’existent pas. Je souhaite qu’ils puissent s’exprimer avec un vote de colère et de contestation contre la dictature du grand capital qui s’impose à Évian comme ailleurs ».

Quel programme appliquerez-vous si la liste est élue ?

« Les communes ont de moins en moins la possibilité de répondre aux besoins populaires à cause de la politique de l’État qui les étrangle, notamment pour faire des cadeaux aux grandes entreprises. Personnellement, j’aimerais promettre plus de logements sociaux et des parkings gratuits, des transports en commun gratuits ainsi qu’une maison du peuple pour que les gens puissent se retrouver, échanger et se cultiver. Enfin, j’aimerais promettre des emplois et plus de créations de crèches ».

Les autres listes promettent aussi des choses aux électeurs…

« Je suis persuadée que toutes les autres listes, que ce soit Évian mieux qu’hier ou Évian bien moins que demain, qui promettent du soi-disant concret, du ceci ou du cela écologique, solidaire et durable, car évidemment c’est à la mode, eh bien, ils décevront ! Le vrai pouvoir à Évian comme ailleurs, c’est Carrefour, Danone, le Crédit agricole et tous les grands groupes de l’agroalimentaire, du béton, du pétrole etc. La preuve : un maire n’a quasiment aucun pouvoir contre ces grands groupes, comme celui d’interdire les pesticides à côté des habitations comme on l’a vu récemment. Au conseil municipal, nous serons les yeux, les oreilles et la voix des habitants des quartiers populaires, travailleurs et retraités, et nous appuierons les mobilisations car aucun vote du conseil municipal, aucun amendement prononcé par le meilleur orateur ne suffira. Nous n’obtiendrons autre chose que des promesses ou des menaces que si nous sommes mobilisés. Si je suis élue, j’utiliserai toutes les possibilités de mon mandat pour aider les travailleurs en lutte ».

                Propos recueillis par Claude BOUZIN    © Le Dauphiné libéré (02/02/2020) - Droits de reproduction et de diffusion réservés

 

Michelle Bally milite depuis 40 ans à LO

Originaire d'Évian, Michelle Bally, à la retraite depuis trois ans a fait de nombreux petits boulots, travaillé en usine, dans les hôpitaux, comme aide-ménagère et aussi assistante maternelle. Elle a vécu en Suisse et travaillé qelques années auprès d'handicapés mentaux. Elle a été licenciée au moment de la naissance de son deuxième enfant. Elle a terminé sa carrière professionnelle en tant que femme de chambre à l'Évian Ressort du groupe Danone pendant 25 ans. Elle s'occupe désormais de ses enfants et petits-enfants tout en participant aux manifestations des Gilets jaunes à Margencel depuis le 17 novembre 2018. Militante au sein de Lutte ouvrière (le parti d'Arlette Laguiller), Michelle Bally organise des réunions du parti chez elle et oeuvre constamment au développement du mouvement.

 

@ Le Dauphiné libéré

Droits de reproduction et de diffusion réservés © @ Le Dauphiné libéré