Elections européennes :  Pour Lutte ouvrière, « le changement viendra des travailleurs »

Article de presse
16/04/2019

A quelques jours d’un meeting Lutte ouvrière à Lyon, en présence de la tête de liste Nathalie Arthaud, les candidats aux élections européennes pour la région se dévoilent et rappellent que « le changement viendra d’en bas ».

« Travailleurs de tous les pays, unissez-vous ! » Chantal Gomez, dessinatrice technique iséroise, en 11e position sur la liste LO, adapte le célèbre slogan et avance que « nous sommes les seuls aujourd’hui à dire les choses. Il ne s’agit pas de sortir des traités comme on l’entend, de Marine Le Pen à Mélenchon. Il faut être conscient que le système va dans le mur et qu’il faut le changer. »

« Ce que les Gilets jaunes ont mis en avant, ce sont des problèmes justes et légitimes. Mais les réponses sont sur le terrain des classes », détaille Olivier Minoux. L’ouvrier dans la chimie n’en démord pas. « La volonté de la bourgeoisie d’amasser toujours plus mène l’humanité à la catastrophe. Le contrôle des richesses doit revenir à l’ensemble des citoyens. Le capitalisme qui engendre de la barbarie, qui contribue au réchauffement climatique…, car c’est un tout, doit être combattu. »

Les candidats Lutte ouvrière défendent une Europe unie, sans frontières, « une Europe de la libre-circulation et de la coopération entre les peuples ». L’augmentation des salaires et pensions et l’interdiction des licenciements sont quelques-uns des thèmes majeurs de leur campagne.

Meeting Lutte ouvrière, mercredi 22 mai à 20 heures au Palais de la Mutualité, 1, place Antonin-Jutard, Lyon 3e.

© Le Progrès (16/04/2019) - Droits de reproduction et de diffusion réservés