Wauquiez

« Horrible » nationalisme

Brève
13/04/2021

Le président de la région Wauquiez vient de s’engager à aider la société Railcoop, qui veut rouvrir la ligne Bordeaux-Lyon, à acquérir des rames de train.

En prétendant n’être pas favorable à la privatisation du rail, il souligne qu’avec cette entreprise, on « ne parle pas d’horribles financiers américains ou chinois ».

Wauquiez préfère financer des sociétés bien françaises comme Sanofi qui vient d’annoncer 400 suppressions d’emplois dans la recherche en plein pandémie ou Michelin qui met en place un plan de 2 300 suppressions d’emplois en promettant des augmentations de dividendes aux actionnaires.

Démagogie anti-immigré

Même des patrons s'en plaignent

Brève
13/04/2021

Depuis longtemps, les jeunes majeurs étrangers sont régulièrement confrontés aux tracas administratifs. A partir de leur majorité, ils doivent obtenir une autorisation de séjour auprès de la préfecture, à renouveler tous les trois mois, sous peine d’être expulsé.

Sans cette autorisation de séjour, ils ne peuvent continuer leur scolarité, leur stage, leur apprentissage ou leur travail. Ce qui les oblige, sitôt leur autorisation reçue, à renouveler les démarches pour obtenir l’autorisation suivante.

Au point que dans le Puy-de-Dôme, des chefs d'entreprises, s’en émeuvent. Ils viennent d'adresser un courrier au préfet pour dénoncer la traque de leurs apprentis d'origine étrangère et, notamment, les tracas administratifs divers que cela provoque dans leurs affaires.

La solution est pourtant simple : il faut imposer la liberté de circulation et d’installation pour tous les travailleurs.

Chômage

Toujours massif et subventions aux grandes entreprises

Brève
26/03/2021

Fin février 2021, en Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de demandeurs d’emploi n'a guère changé. C’est-à-dire que leur situation de vie quotidienne continue de s’aggraver.

Le gouvernement a largement ouvert les cordons de la bourse pour un plan de relance. Mais il est destiné aux grandes entreprises qui ne se gênent pas pourtant pour licencier et supprimer des emplois. Des milliards qui ne vont pas à l'embauche de personnel dans les secteurs qui en manquent sévèrement, comme les hôpitaux, les écoles, les transports ou les services publics.

Aux travailleurs de forcer ces embauches, d'exiger l'interdiction des licenciements et le partage du travail entre tous, sans diminution des salaires.

Passages à niveau

Ils sont tous dangereux

Brève
18/03/2021

Il y a plus de 1500 passages à niveau en Auvergne-Rhône-Alpes, a rappelé la télévision régionale lundi 15 mars dans sa nouvelle émission "On décode". Vingt et un d'entre eux sont reconnus comme particulièrement dangereux par l'Etat et la SNCF.

En réalité, ce sont tous les passages à niveau qui sont accidentogènes. Tous les ans, ils tuent. Rien qu'en ce début d'année 2021, 4 personnes y ont déjà perdu la vie en Auvergne-Rhône-Alpes.

La suppression des passages à niveau devrait être une priorité de santé publique. Mais elle n’est pas une valeur rentable dans cette société capitaliste.

Puy-de-Dôme

"Quoi qu'il en coûte", ce n'est pas pour l'Education

Brève
13/03/2021

Du fait des protestations des syndicats, des parents et d'élus, la direction académique du Puy-de-Dôme a reculé un peu, mais a tout de même décidé de fermer 26 classes dans les écoles primaires et de supprimer 56 postes dans le secondaire pour la rentrée prochaine au sein du département.

En conséquence, nombreuses seront les classes surchargées à plus de 28 élèves dans les collèges, de 30 dans les maternelles et de 35 dans les lycées du département. Ainsi, il y aura, par exemple, 319 classes de collèges à compter plus de 28 élèves !

Un choix insupportable en temps normal, et encore plus en période de pandémie. L'Etat débourse sans compter pour arroser les grandes entreprises, mais n'a rien pour soutenir l'éducation et embaucher du personnel.