CMP de Youx (Puy-de-Dôme)

Victoire de la mobilisation

Brève
12/12/2018

La mobilisation contre la fermeture du Centre médico-psychologique (CMP) de Youx, initiée par le Collectif des Usagers et soutenue par divers syndicats et associations, a porté ses fruits. Le CMP ne fermera pas et une psychiatre - que les autorités prétendaient ne pas arriver à trouver - a été embauchée en CDI. Elle interviendra, à partir de janvier 2019, deux jours par semaine à l'hôpital de jour et au centre de consultations.

Les patients, le personnel et les familles ne s'en sont pas laissé compter, ni laissé faire, à juste raison. Ils restent vigilants et mobilisés.

Brioude (Haute-Loire)

Le licenciement scandaleux d’un gilet jaune

Brève
10/12/2018

A Brioude, les gilets jaunes ont pris place depuis le début du mouvement sur le rond point de la Motte. L’un d’entre eux est devenu porte parole et il a été médiatisé.

L’entreprise Richemont, une fromagerie industrielle de la ville, a subitement mis fin à son contrat intérimaire.

Les gilets jaunes du rond point, scandalisés, sont allés en fin de semaine dernière manifester devant l’usine, pour dénoncer cette mise à la porte !

Ils se sont retrouvés à une vingtaine, pendant 1h30, à discuter avec les salariés. Les policiers étaient là pour protéger l’entreprise et menaçaient les présents de 4 500 euros d’amende pour entrave à la circulation.

La détermination de ce travailleur et des manifestants n’a pas faibli. Que ce patron se méfie, la colère pourrait bien contaminer ses salariés.

Cheynet (Haute-Loire)

Un pognon de dingue pour des patrons qui suppriment des emplois

Brève
02/12/2018

L'emploi des 189 salariés de l'entreprise Cheynet de Saint-Just-Malmont, spécialiste et leader européen des rubans élastiques, est directement menacé. Vendredi dernier, la direction s'est déclarée en cessation de paiement, en invoquant la forte chute de son chiffre d'affaires.

Cette entreprise, qui a compté plus de 600 salariés, a déjà effectué quatre plans sociaux en dix ans et divisé les effectifs par trois. Lors du dernier plan, il y a moins d'un an, au début de cette année 2018, la direction avait encore bénéficié de plus d'un million et demi d'euros en subventions publiques de la part de l'Etat, de la Région, du département et de la commune.

Quelle est la réalité des difficultés de Cheynet ? Il est difficile de le savoir dans ce système fou et opaque : c'est protégé par le secret des affaires. Mais une chose est sûre : l'entreprise Cheybet n'est pas "petite", c'est un groupe qui a des usines en Tunisie et en Thaïlande.

Au moindre problème, les salariés en font les frais en y perdant leur emploi. C'est pourtant dans les bénéfices accumulés et cachés des actionnaires qu'il faut aller puiser de quoi maintenir l'emploi des travailleurs aujourd'hui menacés.

Youx (Puy-de-Dôme)

Non à la fermeture de l'hôpital

Brève
29/11/2018

Personnel, patients et famille ont manifesté devant le Centre médico-psychologique (CMP) de Youx, mercredi dernier au matin. Ils protestent contre la fermeture "temporaire" de l'hôpital de jour et du Centre médico-psychologique, annoncée pour fin février 2019. La direction de cette antenne du Centre hospitalier psychiatrique Sainte-Marie de Clermont-Ferrand n'aurait pas trouvé de remplaçant au médecin psychiatre, lui-même intérimaire, actuellement en poste.

Cette fermeture, décidée par l'Agence Régionale de Santé (ARS), a toutes les chances d'être définitive. Elle abandonnerait à leur sort la dizaine d'employés du Centre et les 160 à 180 patients. Une bonne partie renoncera aux soins, faute de pouvoir se déplacer à Riom, à Clermont-Ferrand ou encore Montluçon, où il manque tout autant de psychiatres !

A Youx, comme ailleurs, il est révoltant d'utiliser n'importe quel prétexte pour réduire les offres de soins à la population !

Luxfer à Gerzat (Puy-de-Dôme)

Les licencieurs sont responsables du chômage

Brève
27/11/2018

Les salariés de l'usine Luxfer à Gerzat (Puy-de-Dôme) viennent d'apprendre brutalement que leur usine de fabrication de bouteilles de gaz à haute pression serait fermée à partir de juin 2019.

Dans un communiqué, le groupe Luxfer Gas Cylinders dit vouloir "simplifier son outil industriel " et concentrer ses activités dans ses autres usines de Nottingham (Royaume-Uni) et de Riverside (États-Unis). Il a donc décidé de fermer l'usine de Gerzat, bien qu'elle ne manque pas de commandes, et s'empresse de rassurer ses clients des "meilleurs niveaux de service client et de qualité produit."

Il est révoltant de voir que, même quand tout va bien, la rapacité des patrons provoque le chômage. Le groupe Luxfer n'hésite pas à mettre à la rue 136 ouvriers qui ont fait la fortune de leurs actionnaires. Ces licenciements devraient être interdits : aux patrons de prendre sur leurs profits.