Michelin

Hypocrisie

Brève
18/01/2023

Une entrée de l’usine Cataroux à Clermont-Ferrand

Michelin se vante dans la presse d’avoir signé un accord avec toutes les organisations syndicales visant à « répondre à l’évolution des attentes des salariés en termes d’environnement et de conditions de travail tout au long de leur parcours Michelin ».

Déjà, ceux qui ne trouvent plus de travail dans l’entreprise, suite à la vague de suppression de postes, apprécieront leur « évolution ».

Ensuite, il se targue, par exemple, de simplifier les dons de jours entre salariés, face aux aléas de la vie. C’est-à-dire que c’est aux travailleurs de prendre sur leurs jours de congés.

Et que dire des salaires toujours inférieurs pour les femmes ?

Il n’est jamais question de prendre sur les bénéfices pour augmenter les salaires, améliorer les conditions de travail ou embaucher.

Michelin s’est offert une nouvelle publicité à bas coût.

Grève et manifestation le 19 janvier

Augmentez les salaires, pas l’âge de la retraite

Brève
16/01/2023

Avec leur nouveau chantier de démolition des retraites, Macron et le gouvernement, en bon serviteurs du patronat, déclarent une nouvelle fois la guerre à la classe ouvrière.

Chaque travailleur devrait donc sacrifier deux années pour combler le soi-disant déficit des caisses de retraite.

Ce n'est pourtant pas l'argent qui manque dans cette société : les actionnaires du CAC 40 ont empoché 80 milliards l'année dernière, et le gouvernement lui-même arrive sans problème à trouver le budget pour commander des armes et autres engins de mort. Non content de nous détrousser, ils poussent la société vers la guerre.

Alors il n'est pas question que les travailleurs fassent davantage de sacrifices.

Mais ce n’est pas à l’assemblée nationale que se jouera notre avenir.

Seul le monde du travail a la force de s’opposer à cette nouvelle attaque en utilisant ses armes : la grève dans les entreprises et des manifestations dans la rue.

Jeudi 19 janvier :

A Clermont-Ferrand, départ de la manifestation à 10h Place du 1er mai

A Lyon : à 11h - Manufacture des Tabacs vers la place Bellecour

A Grenoble : 10h - Gare SNCF

Logement

En crise permanente

Brève
08/01/2023

A partir du 1er janvier 2023, il est désormais interdit de louer des logements très mal isolés. Et bientôt, les deux catégories les plus "énergivores" (F et G), ceux qui consomment plus de 330 kilowattheures au m² par an, vont être interdites à la location. Cela concerne plus de 70.000 logements dans le Puy-de-Dôme, soit 22 % des logements, plus d’un sur cinq, qui sont désignés comme passoires thermiques.

Le nombre de logements ouverts au marché de la location va donc être réduits. Et, s’il y a des travaux, beaucoup de locataires vont se retrouver avec des loyers renchéris qu’ils n’auront pas nécessairement les moyens de payer.

Avec le capitalisme, la crise du logement ne trouvera jamais de solution.

Le capitalisme aggrave le cancer

Brève
20/12/2022

Le cancer est nettement la première cause de décès prématurés en Auvergne comme dans le reste du pays.

En 2020, en Auvergne, un rapport révèle une baisse de l’espérance de vie : de 1,3 ans pour les hommes ; de 1 an pour les femmes. Cette diminution est particulièrement marquée dans l’Allier avec 2 ans de baisse pour les hommes.

Pourtant, avec les connaissances actuelles, 40 % des cancers pourraient être évités. Seulement, cette aggravation est liée à la hausse de la pauvreté : conditions de vie défavorables, retards des diagnostics, déserts médicaux. Autant de maux liés à notre système économique.

Pour soigner le cancer, il faut renverser le capitalisme.

Inégalité sociales

Elles ne disparaîtront pas avec l’éducation

Brève
15/12/2022

Ecole maternelle d’Ennezat (Wikimedia Commons)

Les statistiques de l’Education nationale publiées récemment montrent que les inégalités sociales se retrouvent dès l’école. Non seulement, l’école ne corrige pas ces inégalités, mais au contraire, elle les amplifie : les pauvres avec les pauvres, les riches avec les riches.

Ainsi, par exemple, dans le Puy-de-Dôme, on ne trouve aucune école privée dans les 10 % des écoles fréquentées par les plus pauvres. Par contre, ces écoles privées sont surreprésentées dans les 10 % fréquentées par les plus riches. Et on retrouve ces différences dans les collèges.

Les inégalités scolaires et sociales ne disparaîtront que lorsqu’on abolira la société capitaliste.