Auchan Clermont-Ferrand

Non au travail du dimanche

Brève
08/09/2019

Samedi 7 septembre, des salariés d’Auchan et de plusieurs centres commerciaux faisaient signer une pétition devant Auchan, contre le travail du dimanche que la direction y impose.

Cette dernière prétend que c’est sur la base du volontariat. Mais cela est faussé par les bas salaires. Un tract de la CGT rapporte que chez Cora, deux employés se sont fait licencier pour refus du travail le dimanche. Quant à la majoration du salaire ce jour, elle vient d’être divisée par deux chez Bricorama.

Enfin, Auchan a versé 1,9 milliard de dividendes aux actionnaires depuis 2013. Alors, ce n’est pas aux travailleurs de subir les choix des capitalistes.

Comme le dit leur tract, « vivre dignement ne doit pas passer par travailler le dimanche, mais par une augmentation des salaires ».

Dietal - Saint-Georges-de-Mons (63)

Non aux licenciements

Brève
05/09/2019

La quasi-totalité des 210 salariés de Dietal, qui fabriquent des luminaires à Saint-Georges-de-Mons (Puy-de-Dôme), ont débrayé mardi 3 septembre. Ils protestent contre la décision de la direction qui veut licencier 70 d'entre eux, en prétextant la concurrence asiatique.

Les travailleurs craignent que le nouveau "Plan de Sauvegarde de l'Emploi" de 2019 ne soit le prélude à d'autres licenciements futurs. Ils réclament donc des comptes et ils ont raison.

Les profits accumulés par le groupe Dietal doivent servir à maintenir les emplois, pas à licencier. Le travail doit être réparti entre tous et aucun licenciement ne doit être toléré.

Pénuries de médicaments

La pharmacie gravement malade du capitalisme

Brève
04/09/2019

Les pénuries de médicaments sont de plus en plus fréquentes. Plus de 1200 traitements ou vaccins sont touchés cette année parmi lesquels se trouvent des médicaments d'intérêt thérapeutique majeur, indispensables aux malades et non remplaçables.

La raison ? D'une part, les laboratoires fabricants vendent aux plus offrants à travers la planète et les grossistes font de même. D'autre part, la production de certains médicaments, souvent anciens mais efficaces, est volontairement réduite. En provoquant cette rareté artificielle, les industriels font monter les prix et leurs marges.

Dans cette société capitaliste, ce ne sont pas les besoins de la population qui organisent la production, mais la loi du marché et la course aux profits. Un exemple de plus des méfaits de cette économie nuisible à la population.

Canicule ou pas, le chômage ne fondra pas tout seul

Brève
28/08/2019

Discrètement, Pôle emploi a publié le 27 août ses statiques mensuelles. Fin juillet 2019, dans la Région, comme dans le reste du pays, le nombre des chômeurs est plutôt à la hausse par rapport au mois de juin dernier.

Il n'y a pas de décrue. Les travailleurs sans emploi, à temps réduit ou partiel (catégories A, B et C ensemble) sont toujours aussi nombreux, tournant autour de 640 000 en Auvergne-Rhône-Alpes. Rien d'étonnant à cela : les patrons n'embauchent pas et l'Etat détruit les emplois du secteur public.

Pour réduire le chômage, les travailleurs se doivent d'imposer, par leurs luttes, l'interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous, sans diminution de salaires.

Trains Paris - Clermont-Ferrand

De mal en pis

Brève
28/07/2019

Une nouvelle fois, en moins d'un mois, les voyageurs de la ligne Paris-Clermont ont subi un voyage infernal. Après celui du 27 juin qui avait duré plus de 12 heures, c'est le train du 25 juillet partant à 17 h 26 de Clermont-Ferrand qui a plongé les voyageurs dans un interminable trajet de 17 heures et une nuit blanche !

La cause immédiate de ce retard invraisemblable et éprouvant est due à des chutes d'arbres et à la casse de caténaires. Mais en réalité, ce sont l'absence d'investissements et les restrictions d'entretien pendant des années ainsi que la réduction systématique des personnels qui ont rendu cette ligne, comme une partie du réseau ferroviaire, particulièrement vétuste. Ce qui fait que le moindre incident prend des proportions gigantesques et insupportables.

Les voyageurs payent cher cette politique de rentabilité.