François Hollande est venu faire allégeance à Michelin

Communiqué
20/04/2014

Comme Mitterrand en son temps, Hollande est venu rendre visite à Michelin vendredi dernier. Décidément les socialistes tiennent à faire la démonstration qu'ils sont au service des capitalistes.

Hollande a tenu à louer « l'innovation  » et la « compétitivité  » de l'entreprise. Il s'est félicité que le crédit impôt recherche emploi est un dispositif « bien utilisé ici  ».

Mais la « réussite  » de cette société passe par une intensification de l'exploitation et la fermeture de plusieurs sites. En un an, il a annoncé la suppression de milliers d'emplois : plus 600 en Algérie, 450 en Colombie ; 500 au Canada et 730 à Joué-lès-Tours. Et parallèlement les bénéfices sont encore de 1,13 milliard d'euros pour 2013.

C'est cette politique que hollande a salué en félicitant Michelin d'avoir su effectuer les restructurations nécessaires pour maintenir sa compétitivité.

Quant au « dialogue social  » vanté lors de cette visite, il se traduit dans les bureaux et les ateliers par une augmentation de la pression de l'encadrement pour produire plus.

Alors comme se définissait récemment lui-même François Michelin, il est bien un « sale capitaliste  », et Hollande est bien un président au service des patrons.

Marie SAVRE