Rythmes scolaires : les agents municipaux n’ont pas à être baladés

Communiqué
05/06/2013

La quasi-totalité des personnels des restaurants scolaires et des Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) sont en lutte à l'appel des syndicats.

Les choix de la mairie d'instaurer la réforme des rythmes scolaires à la rentrée de septembre, imposent des changements importants de leurs horaires et de leurs conditions de travail.

Cela fait plusieurs semaines que ces agents municipaux s'inquiètent de leur avenir. Il aura fallu la grève pour que la municipalité s'engage à prendre en compte leurs revendications. Mais c'est en les invitant à des rencontres et des concertations dans les jours à venir ; façon d'essayer de noyer le poisson.

Si la mairie estime ne pas avoir suffisament de moyens pour cette réforme, qu'elle se retourne contre son ami socialiste Vincent Peillon, le ministre de l'Education Nationale. L'Etat n'octroie en effet que 50 euros par élève pour l'appliquer en 2013, puis rien de tout ensuite.

Dans tous les cas, ce n'est pas le personnel qui a demandé cette réforme, ce n'est pas à lui d'en faire les frais !

Marie SAVRE