Le secret des affaires ne sert qu'à leurrer les travailleurs : supprimons-le !

Communiqué
10/04/2012

Le patron de Plysorol Lisieux menace de nouveaux l'emploi des salariés. Depuis des années, de repreneurs en repreneurs l'emploi a fondu. Dernier plan en date : la cession par le tribunal fin 2010 à l'actuel patron, contre obligation de garder 70 des 220 salariés pendant 2 ans. Et voilà qu'au bout d'un an et demi, il prévoit de démonter les machines en parlant vaguement d'une reconversion du site, et met l'essentiel de l'effectif en chômage partiel jusqu'à la fin des 2 ans.

A Plysorol, les patrons se sont succédés : aucun n'a créé d'emplois, ils les ont supprimés par vagues. Ils ont fait des profits, et n'ont pas utilisé ces profits pour embaucher. Et enfin le secret des affaires, des contrats, des négociations, censés protéger les patrons face à la concurrence, ne sert à tenir dans l'ignorance que les travailleurs, toujours les derniers avertis des vrais projets des directions.

Alors il faut supprimer ce secret, il faut que les comptables, ouvriers, employés de banques, livreurs, secrétaires, aient le droit de dévoiler à tout moment les projets, les calculs, les ressources financières de ces patrons. C'est une mesure nécessaire pour que les travailleurs sauvegardent leurs emplois et leur salaire.