Lure (Hte-Saône)

300 personnes mobilisées pour soutenir une famille menacée d’expulsion.

Brève
08/05/2019

Une famille albanaise installée depuis six ans à Lure vient de se voir notifier une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) dans les 48 heures.

Cette mesure prise à l’encontre d’une famille qui a organisé sa vie à Lure, dont le père travaille, dont les enfants sont à quelques semaines de passer le bac pour l’ainé et ont été honorés lors d’un concours d’écriture pour la seconde, a provoqué colère et indignation. Une première mobilisation a rassemblé 300 personnes, « à Lure, c’est du jamais vu » souligne un membre du comité de soutien, et un nouveau rassemblement est prévu vendredi 10 mai.

Contre l’avis de tous ceux qui soutiennent cette famille, comité d’entraide, associations, lycéens,  enseignants, parents d’élèves, élus…, le préfet applique servilement cette règle qui veut que pour les étrangers qui n’ont pas un portefeuille bien garni pour s’offrir un vignoble, un château ou un hôtel, c’est « Circulez, y’a rien à voir… ».

Manifestation du Premier Mai à Besançon

Une manifestation réussie

Brève
03/05/2019

Début du rassemblement place de la Révolution

Travailleurs, retraités, gilets jaunes, jeunes ont manifesté à près de 3 000 au centre-ville de Besançon. Ils montraient leur rejet de la politique du gouvernement mais aussi leur rejet de la domination des capitalistes sur la société. 

Et à la fin de la manifestation, il n'y a pas eu, comme le dit une certaine presse, "près de 200 gilets jaunes cherchant à envahir le commissariat", mais seulement une quinzaine d'entre eux qui sont rentrés sur un parking interne. 

Et comme chaque samedi, une nouvelle manifestation aura lieu place de la Révolution à Besançon. 

Tribunal correctionnel de Besançon

Soutien aux gilets jaunes poursuivis par la justice de Macron

Brève
01/05/2019

Manifestation de gilets jaunes en janvier 2019

Ce lundi, une centaine de personnes est venue soutenir Frédéric Vuillaume, sa compagne et un autre gilet jaune convoqués au tribunal correctionnel pour "outrage au ministère de l'Intérieur" lors de sa venue à Besançon en mars dernier. 

Frédéric Vuillaume est agent de service dans un établissement scolaire et animateur du syndicat FO au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Ces derniers mois, il a subi plusieurs gardes à vue, perquisitions, confiscation de l'ordinateur familial. Police et justice multiplient les intimidations à son égard car ils le désignent comme le principal animateur des manifestations des gilets jaunes à Besançon. 

Depuis des mois, le gouvernement refuse de prendre sur les profits et les fortunes des capitalistes pour améliorer les conditions de vie des classes populaires. Malgré les arrêtés préfectoraux interdisant des lieux de manifestation, les contrôles d'identité préventifs, les gardes à vue et les poursuites en justice, le gouvernement  ne parvient pas à éteindre le mouvement de protestation. 

Travailleurs de tous les pays unissons-nous !

Manifestons le 1er Mai !

Brève
29/04/2019

Un siècle après l’instauration de la journée des huit heures, les travailleurs doivent toujours défendre ce droit, comme tous ceux qu’ils ont acquis, contre une bourgeoisie qui ne cesse de partir à l’attaque.

Dans tous les pays, capitalistes et gouvernements à leur service veulent faire payer à la classe ouvrière la crise de leur système économique, et cherchent à développer la concurrence entre travailleurs pour leur imposer une baisse de leur niveau de vie.

Face à ces attaques d’envergure, il est vital pour les travailleurs de défendre leurs intérêts de classe, qui sont les mêmes quel que soit le pays dans lequel ils vivent : le droit au travail, au logement, aux loisirs, c’est-à-dire de pouvoir mener une vie décente, y compris à la retraite.

Le 1er Mai, journée de manifestation internationale, est l’occasion de réaffirmer, comme le disait le Manifeste communiste de Marx et d’Engels : “Travailleurs de tous les pays, unissons-nous !”

Lutte ouvrière appelle à participer aux manifestations prévues ce jour-là.

--> à Belfort : 10h Maison du Peuple

--> à Besançon : 10h place de la révolution

--> à Vesoul : 10 h devant la gare.

--- à Montbéliard : 10h devant la gare

---à Lons le Saunier : 10 h 30 place de la Liberté

---à Dole : 10 h 30 statue Jean Jaurès, avenue de Larh

---à Saint Claude : 10 h 30, place du 9 avril, allée du marché

PSA

Les affaires vont bon train en toute opacité

Brève
24/04/2019

Après que Peugeot ait vendu 23 hectares aussitôt racheté par PMA (Pays de Montbéliard Agglomération) pour y installer une ZIF (zone d’implantation fournisseurs) avec une dizaine d’entreprises pour environ 800 salariés en majorité précaires, PSA va vendre à nouveau 50 hectares. PMA avec sa Société Immobilière d’Entreprise va s’empresser d’acheter les terrains. Pour l’instant rien ne filtre sur la transaction ni le prix.

En tous cas Peugeot, PMA, la région, l’ETAT sont en discussions pour préparer le terrain à un futur projet industriel. Il est même question que Peugeot accueille l’usine de fabrication de batteries pour les voitures électriques. Les affaires vont bon train politiciens et industriels s’affairent en secret et en toute opacité.

A la population les mêmes expliquent qu’il n’y a plus d’argent, qu’il faut faire des économies et des sacrifices et se préparent à faire couler un pognon de dingue dans les poches du patronat.