PFAS en Franche-Comté

Le capitalisme pollue et tue

Brève
27/02/2023

Dans une enquête réalisée avec 16 médias européens, le journal Le Monde révèle une contamination d'ampleur aux PFAS (substances per- et polyfluoroalkylées) des composés chimiques ultra-résistants. Cette enquête révèle au moins une cinquantaine de sites contaminés en Bourgogne-Franche-Comté

Ces produits sont très nocifs pour la santé humaine. L’exposition aux PFAS a des effets sur le système immunitaire, sur le système thyroïdien, peut provoquer trois sortes de cancers (testicule, rein, sein)  Cette enquête relève en particulier trois sites en Franche-Comté : l'usine Solvay de Tavaux (Jura), l'usine Seb-Tefal de Tournus (Saône-et-Loire) et la base aérienne militaire de Luxeuil-les-Bains - Saint-Sauveur (Haute-Saône).

Une usine qui fabrique des PFAS en rejette dans l’eau. Les rejets aqueux des usines contiennent des produits chimiques et donc des PFAS. Il y a aussi des émissions dans l’air. Les produits se redéposent aux alentours Un spécialiste des pollutions de l'eau a déclaré qu'il lui était impossible de réaliser des prélèvements à Tavaux, à proximité de l'usine Solvay, qu'il assimile à un bunker.

La base militaire BA 116 de Luxeuil-les-Bains est à proximité d’un des endroits où la contamination aux PFAS est la plus élevée de tout le pays.

Toute la société est organisée en privilégiant le profit sans se préoccuper de la pollution ni de la santé publique. Le principe de précaution consisterait à éliminer le capitalisme.

Stellantis Sochaux

PSA : Profits Supplémentaires pour Actionnaires

Brève
23/02/2023

Le groupe Stellantis, issu de la fusion de PSA et Fiat Chrysler, annonce un bénéfice record de 16,8 milliards d’euros pour 2022, en hausse de 26 % par rapport à ceux de 2021.

Chez Stellantis, ni les salaires, ni les primes d’intéressement et de participation des travailleurs qui ont sué ces milliards d’euros de profits ne battent de tels records. Et ce n’est pas à travail égal salaire égal non plus puisque les intérimaires ne toucheront pas ces primes !

Les bénéfices des familles capitalistes Peugeot, Agnelli et des actionnaires sont aussi tirés des 130 000 suppressions d’emplois dans le groupe, en deux ans !

Vu la hausse des prix de l'alimentaire, des loyers ou des carburants, c’est aux pauvres actionnaires que Stellantis donne un coup de pouce de 4,2 milliards d’euros et rachète pour 1,5 milliards d’euros de ses propres actions en bourse d’ici fin 2023 pour les gaver aussi de dividendes supplémentaires.

Est de la France : concentration de la presse régionale

Ebra... m'en tombent

Brève
16/02/2023

Les exemplaires des journaux L’Est républicain affichent un nouveau logo depuis quelques mois. La banque Crédit Mutuel et le groupe Ebra constituent le premier groupe de presse régional. Ils possèdent les journaux de la région Rhône-Alpes avec Le Progrès, Le Dauphiné, ceux de Bourgogne et de l’est de la France (L’Est républicain, Le Républicain lorrain, Vosges matin, Les DNA...) et couvrent 23 départements.

Ils ont taillé dans les effectifs des journaux qu’ils ont rachetés (moins 31 % pour le Républicain lorrain par exemple), fermé des imprimeries, revus les jours de congé à la baisse. Selon la FILPAC CGT, les journalistes dénoncent les pressions en tout genre pour favoriser les éditions Web et le tape à l'oeil. Les rédactions refusent des articles et privilégient l'événementiel d'entreprise.

Cette concentration de la presse et de la télévision n’est pas nouvelle. C’est une manne financière pour les banques et un moyen de fabriquer l’opinion.

Réseau de chauffage Besançon Planoise

Engie à la manœuvre : les locataires ne veulent pas être enfumés

Brève
15/02/2023

Immeubles détruits rue du Luxembourg à Planoise

Avec les nombreuses démolitions dans le quartier de Planoise, le nombre d'habitants diminue et la société Celsius, filiale d'Engie, gestionnaire du réseau de chauffage urbain, perd des clients. Pour y remédier, un projet est à l'étude avec Grand Besançon Métropole pour étendre le réseau au quartier Saint-Ferjeux et même jusqu'à la boucle, soit plusieurs kilomètres de canalisations à installer.

Si ce projet est décidé, qui paiera ? Des habitants de Planoise s'inquiétent et se sont réunis parce qu'ils veulent être informés par Celsius mais aussi Grand Besançon Métropole. Ils craignent de voir leurs factures augmenter encore plus à l'avenir, après les dernières hausses.

Engie a vu ses bénéfices atteindre des records pour l’année 2022. Les locataires n'ont pas à subir de nouvelles hausses qui enrichissent ces parasites.

 

Belfort

Manifestation des salariés des Nouvelles Galeries qui craignent une fermeture

Brève
15/02/2023


Manifestation des salariées des Nouvelles Galeries Belfort

Besançon : salariés des Nouvelles Galeries rue des Granges

Près des trois-quarts des salariés des Nouvelles Galeries de Belfort ont répondu mardi 14 Février à l'appel au débrayage lancé par les syndicats pour exprimer leurs inquiétudes face à une menace de fermeture.

Comme leurs camarades des Galeries Lafayette situées à Besançon qui eux aussi ont manifesté.

Le groupe Hermione People & Brands (HPB), qui possède 26 Galeries Lafayette en France, est aussi l'ex-propriétaire des enseignes Camaïeu, liquidée en septembre, et Go Sport, placée en redressement judiciaire.

35 salariées risquent de perdre leurs emplois, les fournisseurs ne sont pas payés et des travaux ne sont pas réalisés dans le magasin (Toits qui fuient dans les rayons etc ...)

Le maire de Belfort se dit prêt à racheter les locaux. Pas de quoi rassurer les salariés mais une occasion de renflouer les caisses de ceux qui les menacent de licenciements avec l'argent public

Michel Ohayon propriétaire de la holding HPB, est la 104e fortune de France, avec un patrimoine estimé par Challenges à 1,1 milliard d'euros. Aujourd’hui, ce patron, continue ses bonnes affaires en licenciant encore.

Photo1 : Manifestation des salariées des Nouvelles Galeries Belfort

Photo 2 : Besançon : salariés des Nouvelles Galeries rue des Granges