Bourgogne Franche-Comté

15 000 emplois détruits depuis un an

Brève
19/04/2021

En 2020, selon les derniers chiffres de l'INSEE, 4 180 emplois ont été supprimés dans l'industrie en Bourgogne Franche-Comté. Sans compter 3 000 autres emplois qui ont été supprimés dans l'intérim et plus de 8 000 dans les services sur les 12 mois de l'année 2020. Au total, selon l'INSEE, 15 430 emplois ont été perdus dans le secteur privé.

En ce mois d'avril 2021, les annonces de licenciements se multiplient Dans les usines du Haut-Jura, dans le bassin minier ou encore à Belfort ou Nevers, des salariés se mobilisent. 

Vendredi 16 avril, à Belfort, les salariés de General Electric Steam Power dénoncent le plan présenté par la direction. Près de 200 postes pourraient disparaitre à Belfort. Jeudi, les salariés du sidérurgiste Aperam de Gueugnon (Saône-et-Loire) et ceux de Pont-de-Roide (Doubs) dénonçaient le projet de réorganisation du groupe qui pourrait menacer des dizaines d'emploi dans les deux sites.

Mercredi 14 avril, ce sont les salariés de MBF Aluminium à Saint-Claude qui protestaient contre la leur entreprise.qui compte 240 salariés a été placée en redressement judiciaire. Le même jour, on apprenait que ce seront finalement 52 emplois qui seront supprimés dès cette année sur les deux sites de Michelin dans l'Yonne et en Saône-et-Loire. De nouvelles réductions d'effectifs sont annoncées jusqu'en 2023.

L'offensive du patronat est générale. Pour stopper ce massacre, il n'y a pas d'autres choix que d'interdire tout nouveau licenciement. Et pour gagner la guerre contre le chômage, il faut imposer la répartition du travail entre tous sans perte de salaire.

Les dernières brèves