Franche-Comté

Le virus de la pauvreté encore plus dangereux que la Covid

Brève
09/10/2020

Selon les associations caritatives, un million de personnes a basculé dans la pauvreté depuis le début de l’épidémie de Covid-19. En huit mois, le nombre de personnes qui sont venues chercher de l'aide alimentaire a augmenté de 30 %.

En Franche-Comté, comme ailleurs, on annonce une augmentation importante du nombre de bénéficiaires du RSA. Pour le département du Doubs, c’est une augmentation de 6,6% d'allocataires en six mois et même 10%, dans les dernières semaines,

Dans le Territoire de Belfort, le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de 9,9% en six mois (chiffre de juillet 2020). Par tranche d'âge, ce sont les 25-29 ans et les 30-39 ans qui subissent la plus forte augmentation d'entrées dans le RSA.

En Haute-Saône, le nombre de bénéficiaires a augmenté également de 10%, avec 4 435 foyers au RSA en juin 2020 (contre environ 4 000 fin 2019). Il y a beaucoup plus de jeunes, par exemple sur le secteur de Montbéliard, où il y a une augmentation de 41% de nouveaux allocataires depuis mars.

D'une manière générale, tous les types de ménage sont en augmentation : couple avec ou sans enfant, famille monoparentale, femme seule et homme seul. La crise sanitaire a accéléré brutalement la crise économique et donc la pauvreté. Pour y faire face, les associations se retrouvent sans moyens, avec des stocks qui fondent et des bénévoles épuisés. Mais cette urgence sociale ne rentre pas dans le « plan d'urgence » à 100 milliards du gouvernement.

Les dernières brèves