Voujeaucourt

Les gilets jaunes toujours dé-ter-mi-nés.

Brève
06/12/2018

Depuis bientôt trois semaines, le rond-point de la Charmotte, à Voujeaucourt est occupé par les gilets jaunes.

Tous les jours se retrouvent là des travailleurs, des chômeurs, des jeunes, des retraités, autour des banderoles qui clament « le Smic à 1800 euros net », « Pour le pouvoir d’achat » ou encore « Tous unis ». Les discussions vont bon train, qui pour dénoncer les contrats précaires, les conditions de travail, les salaires, les conditions de travail et les pressions subies par les travailleurs, et le « pognon de dingue » de la famille Peugeot planqué dans les banques suisses, ou les profits des grands de la distribution, les Leclerc ou autres Auchan, selon qu’on travaille chez les uns ou chez les autres.

L’annonce faite mardi du gel de la hausse des taxes sur le carburant a été prise comme une provocation « Ils nous prennent pour des cons ! », et l’idée que derrière les marionnettes sur le devant de la scène, les Macron, Philippe et autres, il y a les capitalistes contre qui il faudra bien se battre pour imposer des salaires décents est bien comprise par certains.