CHU Besançon

Les invisibles doivent se faire voir et surtout entendre !

Brève
21/03/2020

Dans les hôpitaux, le manque d’ASH est un problème récurrent. Au CHU de Besançon, par exemple, avec le covid 19, c'est la galère pour les équipes qui assurent l’entretien des locaux le soir. En temps normal, nous sommes 11 pour 8 services.

Depuis le coronavirus, nous ne sommes plus que 4 (arrêt maladie, démissions, etc). Vendredi 20 mars, nous n’étions plus que 3… La tension est palpable car sur les 8 services dont nous avons la charge, celui des maladies infectieuses est une priorité. Alors pour les autres, le ménage ne peut pas être assuré : couloir, bureau des médecins, etc.

En fait, il n’y a pas que les masques qui manquent, il y a aussi tous ceux qui nettoient, frottent, et qui assurent les bonnes conditions d’hygiène dans les bureaux le soir et qu’on ne voit jamais

Nous avons souvent été considérés comme des « invisibles », et aujourd’hui, on nous est indispensables. Tout arrive…

Les dernières brèves