Belfort

Les pompiers en grève tous les jours

Brève
17/07/2019

Depuis le 26 juin dernier, les pompiers professionnels du Territoire de Belfort sont en grève. Ils s'arrêtent de travailler 30 minutes par jour, pour dénoncer principalement un manque de moyens.

Mais comme pour les urgences, les pompiers sont tenus à un service minimum : il doit toujours rester au moins neuf pompiers mobilisables dans chacune des deux casernes belfortaines Alors les grévistes se relaient par tranche de trente minutes pour faire grève.

Le mouvement est très suivi : 80 à 100 % des effectifs de garde y participent chaque jour. À Belfort, comme à Montbéliard, Besançon, Pontarlier et dans tout le pays, les pompiers dénoncent un manque de moyens alors qu'ils doivent faire face dans le même temps, à une explosion du nombre d'interventions.

En 2007, il y avait moins de 8 000 interventions sur le Territoire de Belfort. L'an dernier, c'était 12 000. Mais les effectifs n'ont pas évolué et les conditions de travail se sont dégradées

Les pompiers demandent « le recrutement massif » de sapeurs-pompiers professionnels pour faire face à cette évolution et.une revalorisation salariale via la prime de feu et la compensation du travail de nuit et les week-ends.

Ce ne sont pas les volontaires qui manquent pour assurer le service public alors qu’il y a 6 millions de chômeurs. C’est l’argent public qui manque : il est consacré essentiellement à aider la grande bourgeoisie, la finance au détriment de la collectivité.