Nièvre - Nevers

Les travailleurs municipaux de Nevers mobilisés

Brève
03/04/2017

Jeudi 30 et vendredi 31 mars, 300 agents de la Mairie de Nevers et du CCAS (Centre communal d’action sociale), c’est-à-dire un tiers du personnel, se sont retrouvés devant la mairie.
Depuis deux ans et demi, tous les services sont restructurés, avec beaucoup de stress pour tous. Les arrêts de travail se multiplient. Et avec les départs en retraite non remplacés, les conditions de travail de tous se dégradent sans cesse.
Une revalorisation des salaires est en cours, mais elle a seulement été faite pour la catégorie A – les salaires les plus élevés…
Maintenant le maire veut enlever trois jours et demi de congés : un sur les deux jours d’absence sans certificat médical, pareil sur les jours de statut local et les congés exceptionnels.
Et mesquinerie odieuse, l’arbre de Noël de l’Amicale – un mercredi après-midi actuellement – serait déplacé en soirée !
Tout cela bien sûr « pour faire des économies ». Le personnel n’accepte pas d’être la variable d’ajustement du budget de la Ville. Il n’a déjà que trop donné.
Ce sont ces dernières mesures qui ont déclenché la grève. Jeudi comme par hasard, si le maire était là pour recevoir FR 3, il n’y était pas pour les salariés. Mais vendredi le hall, puis les étages de la mairie ont été envahis, à grands coups de sifflets, casseroles et slogans.
Du coup, le maire a reçu les délégués. Mais ils sont revenus quasi les mains vides. C’est sous les huées contre le maire qu’a été reçu le compte-rendu de l’entrevue. La grève a été reconduite avec un nouveau rassemblement lundi 3 avril. Le sentiment général est qu’il faut continuer le mouvement.

Les dernières brèves