Besançon

Maintien des contrats jeunes adultes

Brève
04/09/2020

rassemblement devant le Conseil du département

Lundi 31 août il y avait plusieurs dizaines de manifestants devant le Conseil Départemental du Doubs à Besançon. Des travailleurs sociaux salariés de l’ADDSEA et de l’AHS-FC s’étaient mis en grève à cette occasion.

En effet, le Département du Doubs a décidé de mettre fin brutalement à une vingtaine de contrats jeunes majeurs à Montbéliard et à Besançon, jetant ainsi ces jeunes ouvriers, apprentis ou lycéens à la rue. Le seul motif invoqué par le Département pour ces fins brutales de prise en charge est que ces jeunes d’origine guinéenne ont reçu des OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) de la part de la Préfecture. Pourtant, en mars 2020 déjà, le Tribunal Administratif de Besançon avait rappelé au Conseil Départemental du Doubs qu’une OQTF ne constituait pas un motif suffisant pour rompre ou ne pas reconduire un contrat jeune majeur. Ces jeunes, en effet, ont la possibilité de contester ces OQTF devant le tribunal administratif, procédure qui suspend l’OQTF.

Une délégation intersyndicale a été reçue par des responsables du Département, responsables qui ont refusé de répondre aux besoins de ces jeunes, ne serait-ce qu’une prolongation d’un mois de leur hébergement et de leur accompagnement éducatif. Et cela alors même qu’avec 17 millions d’euros d’excédents, le Département a largement les moyens de permettre à ces jeunes de continuer à bénéficier d’un hébergement et d’un soutien éducatif.

La mobilisation doit continuer pour imposer à la Préfecture de répondre aux besoins de ces jeunes et plus largement de tous les jeunes, quelque soit leurs origines, qui ont été accompagnés avant leurs 18 ans par les services de la Protection de l’Enfance.

Les dernières brèves