General Electric Belfort

Manifestation de 400 salariés de General Electric Steam contre les licenciements

Brève
29/03/2021

Lundi matin 29 mars, les salariés de GE Steam (secteur turbines des centrales nucléaires et à charbon) ont répondu nombreux à l’appel à manifester de l’Intersyndicale (CFE-CGC, CFDT, SUD et CGT) contre le plan de licenciements de 200 employés, techniciens, ingénieurs, prévus à Belfort dans ce secteur qui emploie 1100 salariés actuellement. Ce plan continue les restructurations, externalisations, réductions d’effectifs, fermetures d’usines dans tous les secteurs Energie de General Electric, en France, en Europe et dans le monde.

Partis de leur bâtiment principal, les salariés de General Electric Steam, en télétravail depuis presque un an, ont défilé jusqu’à l’entrée principale du site, contents d’être rassemblés et de partager une certaine colère. En effet, du (télé) travail, des heures supplémentaires, la Direction leur en impose beaucoup, de plus en plus. Les licenciements sont injustifiés, sinon pour les actionnaires de General Electric.

Dans leurs interventions, tous les syndicats continuent de s’adresser au Gouvernement, à Macron, qui devrait, qui pourrait... s’opposer aux choix de General Electric, qui détruit « la souveraineté énergétique » de la France. Préserver les emplois et les salaires, c’est cela qui est vital pour les travailleurs, en prenant sur les profits de General Electric.

Les dernières brèves