Meubles Parisot – Saint-Loup-Sur-Semouse (70)

Non à la rapacité sans borne des patrons

Brève
10/02/2020

Première grève chez Parisot

Parisot Meubles, à Saint-Loup, a licencié 105 personnes fin 2019, quasiment du jour au lendemain, quand bien même certains avaient plus de 20 ans de boite.

La direction, par l’intermédiaire d’un mandataire, a promis de payer le solde du salaire de décembre. Or les salariés ont touché un acompte le 23 décembre et puis plus rien. En revanche, Parisot n’a pas attendu pour supprimer la mutuelle, puisque les contrats avec Malakoff Mederic ont été résiliés le 1er janvier.

Qu’est ce que c’est que cette logique ? En plus de perdre leur gagne-pain, ceux qui ont des frais de santé peuvent bien crever ?

Un rassemblement aura lieu mardi 11 février à 10 h devant l’usine pour dénoncer la rapacité sans borne de ces patrons, dont les méthodes montrent comment la classe capitaliste mène la guerre à tous les travailleurs.

Les dernières brèves