Besançon

Non à l’expulsion du jeune Guinéen Lamine Diaby

Brève
15/07/2021


Lettres et signatures dans le magasin où travaille Lamine

Lettres et signatures dans le magasin où travaille Lamine

Lamine Diaby, jeune guinéen de 18 ans, a reçu son obligation de quitter le territoire le jour des résultats de son CAP. Major de promotion et viré !

( Lettres et signatures dans le magasin où travaille Lamine )

Né en 2002 à Conakry, capitale de la Guinée, il n’a pas connu sa mère. Lui et son frère décident de quitter leur pays en octobre 2018, ils ont traversé le Mali, l’Algérie, le Maroc, l’Espagne… Les deux frères sont séparés et Lamine poursuit vers la France.

A la boulangerie où il travaille, son patron boulanger et maître d’apprentissage a été choqué et a décidé d’organise la résistance contre cette expulsion. La pétition de soutien mise en ligne lundi 12 Juillet au soir est signée massivement par les clients. Une façon de faire connaître le problème et d’obtenir du soutien pour infléchir la décision de l’administration.

Le jeune homme devenu majeur, la police aux frontières estime ses papiers entachés d’irrégularité, il n’est plus le bienvenu en France.Son patron est en lien avec Stéphane Ravacley qui, au bout d’une grève de la faim, a obtenu la régularisation de son apprenti, Laye Traoré, victime d’un scénario identique.

Ils sont nombreux, contraints à fuir leur pays du fait de la misère ou de toute autre raison. Les renvoyer est un acte indigne, ils font partie de la classe ouvrière et doivent pouvoir vivre là où ils le veulent.

Les dernières brèves