Alstom-General Electric Belfort :  Notre ennemi, c’est le Patron

Echo d'entreprise
23/02/2022

Le rachat par EDF de GE Steam Power touche une corde sensible chez beaucoup d’entre nous.

Mais entre un Macron, un Chevènement qui n’ont que l’intérêt national à la bouche et nous, les travailleurs, rien de commun. Nous ne sommes pas dans le même camp.

Certains d’entre nous pensent que ce rachat apparaitrait comme une garantie face à GE qui a supprimé des centaines d’emplois. Mais ce jeu de monopoly se fait en permanence avec l’accord des gros actionnaires comme Bouygues.

Alors en quoi le fait de passer sous le giron d’un patron français nous protègerait plus ? C’est vite oublier que l’Alstom a supprimer des milliers d’emplois. Quant à l’indépendance énergétique ! D’où vient l’uranium, le pétrole ?

Les dirigeants politiques et ceux d’entreprises qui brandissent ce drapeau veulent nous faire marcher au pas derrière notre propre patron. Seule notre mobilisation comptera pour défendre nos intérêts de travailleurs contre les suppressions d’emplois et pour imposer un salaire pour vivre décemment.

Et cela personne ne le fera à notre place !