Besançon

Plainte d'un Gilet jaune : l'affaire sera classée sans suite

Brève
24/10/2019

Frappé à la tête par une matraque policière lors d'une manifestation à Besançon le 30 mars 2019, un Gilet jaune de 22 ans avait porté plainte.

Finalement, ce dossier sera classé sans suite par le parquet. La scène avait été filmée et diffusée sur internet. On y voyait un policier s'approcher d'un gilet jaune pour lui mettre un coup de matraque dans la tête, par derrière.

Le blessé, qui avait reçu cinq jours d'ITT, avait porté plainte. Ces images, par leur violence, avaient révolté

L'IGPN s'était alors penchée sur la question à la demande du préfet du Doubs et le procureur de la République, à la lumière du rapport de la "police des polices", a finalement rendu son verdict ce jeudi 24 octobre 2019 : la plainte est classée sans suite.

Selon le procureur, le gilet jaune « n'avait pas l'intention de ramasser l'objet. Mais de l'autre côté, il n'y a pas d'intention coupable de la part du policier. L'agent n'a pas voulu blesser délibérément le gilet jaune. Il l'a frappé en pensant qu'il allait se saisir la grenade »

Brutalité et mensonge, c’est la seule réponse de ce gouvernement à ceux qui manifestent pour leur pouvoir d’achat. Et ces violences policières sont couvertes par la justice.

Les dernières brèves