Dans les entreprises de Besançon

Résister à la pression, c’est vital

Brève
27/03/2020

De nombreux patrons poussent à la reprise après l’interruption due au coronavirus, y compris dans des entreprises qui ne produisent pas des biens de première nécessité.

Certains mettent d’abord la pression aux intérimaires, comme chez Safran Aerosystems, dans la zone industrielle La Fayette, espérant que les autres craquent par la suite.

Chez Fralsen - Timex, aux Tilleroyes, la résistance collective a permis de maintenir l’usine fermée « jusqu’à nouvel ordre ».

Le seul frein à l’irresponsabilité des capitalistes, qui sont toujours prêts à faire prendre des risques aux travailleurs pour quelques euros de plus, reste l’action collective.

Les dernières brèves