Belfort

RKF Belfort : démasqué !

Brève
16/07/2020

Les couturières de RKF travaillant avec leurs propres machines à coudre à Belfort

Une dizaine de couturières embauchées en intérim pendant le confinement pour fabriquer des masques par l'entreprise RKF se sont rassemblées devant leur agence d'intérim.

Elles réclament que RKF leur verse les indemnités de fin de mission qui leur sont dues et que l'entreprise n'a toujours pas payées

La crise sanitaire a été une aubaine pour RKF. Spécialisé dans le linge de luxe RKF a sauté sur l'opportunité pour vendre à prix d'or des masques en tissu aux collectivités locales qui ont payé rubis sur l'ongle.

En plus des commandes publiques, les collectivités ont mis des locaux et du matériel à disposition. Les couturières embauchées au smic et en intérim pour quelques semaines devaient apporter leur propre machine à coudre.

Sans parler des conditions de travail que toutes ont unanimement dénoncées. Face aux patrons rapaces qui s'engraissent d'argent public et aux politiciens démagogues, plus prompts à applaudir qu'à se soucier des conditions de travail des ouvrières, ces couturières tiennent à réclamer leur dû.

Elles ont mille fois raison.

Les dernières brèves