Tribunal correctionnel de Besançon

Soutien aux gilets jaunes poursuivis par la justice de Macron

Brève
01/05/2019

Manifestation de gilets jaunes en janvier 2019

Ce lundi, une centaine de personnes est venue soutenir Frédéric Vuillaume, sa compagne et un autre gilet jaune convoqués au tribunal correctionnel pour "outrage au ministère de l'Intérieur" lors de sa venue à Besançon en mars dernier. 

Frédéric Vuillaume est agent de service dans un établissement scolaire et animateur du syndicat FO au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Ces derniers mois, il a subi plusieurs gardes à vue, perquisitions, confiscation de l'ordinateur familial. Police et justice multiplient les intimidations à son égard car ils le désignent comme le principal animateur des manifestations des gilets jaunes à Besançon. 

Depuis des mois, le gouvernement refuse de prendre sur les profits et les fortunes des capitalistes pour améliorer les conditions de vie des classes populaires. Malgré les arrêtés préfectoraux interdisant des lieux de manifestation, les contrôles d'identité préventifs, les gardes à vue et les poursuites en justice, le gouvernement  ne parvient pas à éteindre le mouvement de protestation.