General Electric Belfort

Un nouveau jeu de Monopoly en vue

Brève
22/09/2021

EDF et General Electric ont annoncé mercredi 22 Septembre avoir engagé des « discussions exploratoires » en vue d’un éventuel rachat, par EDF et sans doute des fonds de pension, des « activités nucléaires de General Electric Steam Power », essentiellement situées à Belfort

Six ans après le rachat de la branche énergie d’Alstom par General Electric, engagé en particulier par le ministre de l’Economie de l’époque, Emmanuel Macron, les activités nucléaires du groupe pourraient, en cas d’accord, revenir dans le giron « d’un groupe français ».

Voilà des années que des négociations, tenues secrètes ont lieu qui doivent décider du sort des travailleurs. La branche Steam Power a perdu 3000 emplois depuis 2015

Si ce rachat s’effectue, General Electric et Alstom auront leur part du gâteau, payée essentiellement par l’argent public. Pour les salariés par contre, cette solution n’apporte aucune garantie, ni pour l’emploi, ni pour les salaires.

Qu’EDF soit « française », avec une part de l’État, n’apporte aucune garantie La seule protection véritable viendra de la capacité des travailleurs d’imposer collectivement leurs intérêts !

Les dernières brèves