Smoby, Lavans-les-Saint-Claude (Jura)

Une justice bien lente pour les patrons !

Brève
07/09/2019

Siège de SMOBY à Lavans-les-Saint-Claude

Le 30 septembre s'ouvrira à Nancy le procès de Jean-Cristophe Breuil, l'ex PDG du groupe de fabrication de jouets Smoby. Il est accusé de détournement d'environ 10 millions d'euros à des fins personnelles. 

L'affaire remonte à 2007. Suite à des difficultés financières, l'entreprise Smoby était placé en redressement judiciaire alors que le carnet de commande était plein. Elle ne s'est pas relevée de ses difficultés et elle est reprise en 2008 par le groupe Simba, mais avec plus de 300 licenciements. Ecoeurés, les travailleurs n'ont pas pu savoir précisément où était passé l'argent de l'entreprise. Le PDG a été placé en détention provisoire pour 6 mois, puis libéré et resté sous contrôle judiciaire jusqu'en 2012.  Héritier de cette famille de patrons qui tenait le devant de la scène dans le Haut-Jura, il est toujours dans les affaires et se partage aujourd'hui entre Hong Kong et Lyon. 

Ce procès arrive bien trop tard, 12 ans après les faits, 11 ans après les licenciements. Pour les Gilets jaunes arrêtés dans les manifestations, la justice se hâte bien davantage...

Les dernières brèves