Sochaux  :  Peugeot Embout Nord 22 Novembre 2021 : Pôvre patron !

Echo d'entreprise
26/11/2021

Les ateliers des presses vont diminuer leur surface de moitié et selon la direction, c'est une bonne chose pour Peugeot qui va voir ses taxes diminuer.

Cela nous a tellement ému au dernier briefing en TB que l'idée d'une collecte pour PSA a été lancée...

PSA-Stellantis Vesoul :  Benvenuti ! Extrait du Bulletin Lutte Ouvrière du 02 Novembre 2021

Echo d'entreprise
03/11/2021

Benvenuti !

200 compagni della Fiat sono arrivati in fabbrica. 

Questo dimostra quanto l'organico è insufficiente ed è urgente assumere.

Allora lavoratori di tutti i paesi uniamoci, ci troviamo gli stessi padroni di fronte.

Diamo il benvenuto ai nostri compagni italiani !

 

Bienvenu !

200 camarades de chez Fiat sont arrivés dans l'usine.

C'est bien la preuve qu'il manque du personnel et qu'il serait urgent d'embaucher.

Alors, travailleurs de tous les pays, unissons-nous, nous avons les mêmes patrons en face de nous.

Bienvenue à nos camarades italiens !

Hôpital Nord Franche-Comté (Territoire de Belfort) :  Des annonces en trompe-l’œil : quand et où les embauches et les lits nécessaires ?

Echo d'entreprise
27/10/2021

Castex est venu annoncer à Dijon les moyens financiers alloués aux hôpitaux et Ehpad de la Région pour des investissements, « énormes » selon lui, sur les dix ans à venir.

Ce sera 71 millions d’euros, pour l’HFNC et le Chênois. Mais 83 % de cette somme va être consacrée à alléger un peu les remboursements de la dette.

Celle-ci a explosé pour construire Trévenans, le nouveau Chênois, qui rapporte gros aux financiers, et qui asphyxie les hôpitaux

Les 5 millions par an qui restent pour des projets immobiliers, et des restructurations n’inverseront pas la tendance.

A nous d’exiger des moyens pour soigner à la hauteur des besoins de la population.

Alstom-General Electric Belfort :  Amiante : Le scandale continue

Echo d'entreprise
20/10/2021

Le parquet de Paris, qui représente l’État, a décidé d’un non-lieu pour la direction d’Alstom Belfort, suite à une plainte déposée en 1997, pour «homicides et blessures involontaires» pour avoir exposé à l’amiante des centaines de travailleurs.

Des salariés d’Alstom sont décédés, d’autres sont malades jusqu’à la fin de leur vie. Pour justifier sa décision, le tribunal prétexte qu’on ne peut dater exactement le début de l’exposition des salariés concernés.

Quel cynisme ! Les patrons à l’époque savaient pertinemment les risques qu’ils faisaient courir à leurs salariés.

Avec ce non-lieu, l’Etat montre une fois de plus qu’il est résolument du côté du patronat.

Révoltant !

PSA Sochaux-Secteur Ferrage Atelier  :  La galère d’un intérimaire

Echo d'entreprise
12/10/2021

Un ouvrier précaire licencié en date du 19 août, parmi les 650 intérimaires virés par Peugeot, a envoyé à ce jour 51 CV sans aucune réponse !

Sans compter toutes les demandes qu’il a faites dans les boîtes d’intérim.

Au fait, qui avait dit qu’il « suffisait de traverser la rue pour trouver du travail » ?

Alstom-General Electric Belfort :  Irresponsabilité patronale !

Echo d'entreprise
08/09/2021

A Alstom, c’est le branle bas de combat du côté de la direction.

La cause en serait des défauts de soudure sur les TGV. La production au niveau de la soudure est bloquée et peut-être par conséquence dans les autres corps de métier.

Cela fait des années que le patron mène une lutte permanente pour faire toujours plus de profits. Les contrôleurs ont été quasiment supprimés.

Quand un nouvel embauché arrive, il doit être immédiatement productif. C’est la course permanente pour aller toujours plus vite que ce soit à la production ou aux essais.

Cela est réellement inquiétant et irresponsable pour des trains comme le TGV qui roulent à très grande vitesse. Bien sûr, on devrait avoir des garanties quant à la qualité des trains fabriqués.

Maintenant ce n’est pas à nous, travailleurs, d’en faire les frais et de nous en faire porter la responsabilité !

Solvay Tavaux :  À leurs serviteurs dévoués

Echo d'entreprise
17/04/2021

La PDG de Solvay, gagne 11 000 €... par jour, samedis et dimanches compris, pour ne citer qu’elle parmi les dirigeants.

Si les actionnaires bourgeois qui possèdent Solvay les couvrent d’or, c’est pour avoir des gens dévoués corps et âme à leurs intérêts et capables de nous exploiter au maximum, quelle que soit la situation.

On le voit bien dans cette période de crise où la PDG a fermé deux usines l’an dernier et a décidé de supprimer 500 emplois cette année.

Tout cela pour que les actionnaires puissent continuer à toucher exactement les mêmes dividendes. Mais c’est notre travail qui permet de dégager toutes ces richesses. Elles sont à nous !

PSA Sochaux :  Le patron joue la division

Echo d'entreprise
27/03/2021

La façon d’attribuer la prime de 3000 euros brut a choqué, à juste raison, les travailleurs.

D’une part, les ouvriers intérimaires et des sous-traitants ne l’ont pas eue alors que par leur travail ils ont participé à la récolte des bénéfices.

Et d’autre part parce que cette prime est amputée pour des arrêts maladie.

En revanche, les familles capitalistes, Peugeot et Agnelli, et quelques gros actionnaires ont perçu le pactole sans avoir mis la main à la pâte.

Un reflet de leur société capitaliste pourri

PSA Sochaux :  Ils ne font que se goinfrer

Echo d'entreprise
27/01/2021

Stellantis, fusion de Fiat-Chrysler et PSA va convoquer ses actionnaires en assemblée générale extraordinaire virtuelle le 8 mars prochain selon la presse.

Moins virtuel est l’objet de cette réunion puisqu’il s’agit de redistribuer les 54 millions d’actions et 308 millions d’euros de la vente de Faurecia par PSA.

Et ils viendront dire aux 400 000 travailleurs du groupe qu’il n’est pas possible d’augmenter les salaires !

Alstom Belfort :  Alstom antiseptique naturel

Echo d'entreprise
20/11/2020

Ce lundi 16 novembre on a appris qu'il y avait 17 cas avérés de Covid 19 chez Alstom.

L'inquiétude, déjà importante, grandit de plus en plus, car chacun a une connaissance touchée, certains ont côtoyé un malade... Déjà début novembre, quatre camarades travaillant dans des bureaux avaient été contrôlés positifs. La direction avait alors alerté l’ARS. Mais évidement, les consignes sont passées, personne n'a attrapé le virus à l'Alstom… tous ont été contaminés à l'extérieur. Bizarrement, les cas sont concentrés sur quelques endroits. Faut arrêter de nous prendre pour des idiots...

Une bonne partie des camarades contaminés travaillent dans les locos comme câbleurs et monteurs. Comme solution, la direction envisagerait de nous faire travailler d’équipes. Elle reconnait elle-même que nous sommes trop entassés. Mais ce n’est pas monté au cerveau de la direction de baisser le temps de travail sans toucher à notre salaire.

Il faudra la bousculer pour l’imposer !